jeudi 15 septembre 2011

Elio est arrivé

Dans mon fauteuil, je regardais le belge et BHV,
Un type nommé Bart le Bouffi poursuivait la belle België
Il coinça sa périphérie et très méchamment lui dit :
« Si tu m'donnes pas mijn rand en moins de deux,
Je vais t'couper en deux »
Puis il la bloqua,
Et alors...
Ben, il la paralysa,
Et alors,
Il lui prenait la vie...
Et alors... Et alors...


Et, et, Elio est arrivé héhé
Sans s'stresser, héhé
Le grand Elio, le beau Elio,
Avec son noeud et son beau maillot


Mais bientôt, j'ai pris la VTM,
Un vieux facho parlait
Charmante soirée, sur la chaîne y passait le même navet,
Le waffelman Bart le Bouffi coinçait la pauvre België
Et il lui disait :
« Geef me mijn rand, eh, poupée,
ou j'te transforme en purée »
Puis il la bloqua,
Et alors...
Ben, il la paralysa,
Et alors,
Il mit le feu à la dynamite,
Et alors... Et alors...


Et, et, Elio est arrivé héhé
Sans s'stresser, héhé
Le grand Elio, le beau Elio,
Avec son noeud et son beau maillot


Mais moi hé manneke, dare dare,
J'ai repris VRTN
Et devant mes yeux, un vieux vicelard rejouait la même rengaine
Waffelman Bart le Bouffi poursuivait la pauvre België
Disant :
« Geef me mijn rand, eh, boudin,
Ou j'vais t'balancer Maingain »
Puis il la bloqua,
Et alors...
Ben, il la paralysa,
Et alors,
Olivier, il l'a appelé
Et alors...
Le Maingain arrivait les copains
Et alors... et alors...


Et, et, Elio est arrivé héhé
Sans s'stresser, héhé
Le grand Elio, le beau Elio,
Avec son noeud et son beau maillot
Avec son flegme et son numéro
Avec ses armes et son one-man-show

Ah !Ah ! Sacré Elio ah ah ah ah

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire