vendredi 2 septembre 2011

Le libertin II : ze come-back

Ça y est, il revient enfin en Europe. Après une tournée américaine très médiatisée, il vient de quitter Washington et se prépare pour revenir dans sa patrie : la France. Je parle de DSK, cela va de soi. Il va falloir se préparer et surtout l'accueillir en héros, lui le fervent défenseur des valeurs libertines européennes. Parce que c'est notre idôle, il a réussi là où même Polanski avait échoué.

Tout le monde se souvient que le réalisateur du Bal des Vampires avait essayé d'expliquer à la justice américaine qu'avoir des relations sexuelles avec une demoiselle de 13 ans, complètement droguée, n'était pas un délit, car cette dernière était consentente. Cela lui vaut encore d'être recherché par interpol.

Autre temps, autre mœurs, DSK quitte le pays des puritains libre en ayant démontré que c'est possible de se faire turluter par une employée d'hôtel sans la rétribuer même si celle-ci déclare avoir été violée. Bon, il est vrai que nous ne saurons jamais ce qu'il s'est passé, et que la rumeur New-Yorkaise dit que ce sont les scénaristes de N-Y Police Judiciaire qui ont tenté un coup de pub à la Orson Welles. Mais chuuuuuut.

Toujours est-il qu'il est de retour, mesdames. Car c'est bien à vous que je m'adresse. Il revient spécialement pour vous. Alors, foncez chez le coiffeur, épilez vos jambes douces, sortez vos tailleurs, vos plus beaux décolletés et préparez vous à profiter de ce magnifique bellâtre aux tempes grisonnantes. Il sera là dans quelques jours pour une tournée nationale.

Vous avez toujours rêvé de vous faire dorloter par un puissant ? Vous êtes attirée par l'intelligence acérée d'un homme mûr ? Vous vous sentez plus belle qu'Anne Sinclair ? Ou vous avez tout simplement envie de brandir vos seins bronzés fraîchement revigorés en Tunisie ? Et bien, c'est le moment de sauter vers l'aventure.

L'âge importe peu, tant que vous avez la fougue. La couleur n'est pas importante non plus, alors, brunes, blondes, rousses, blanches, noires, basanées, métissées ou encore jupitériennes : à vos jarretelles, strings, bustiers, car c'est à vous de profiter. Vous allez enfin pouvoir tâter le manche d'acier de l'étalon français.

Essayez vos tenues les plus sexys, peaufinez vos stratagèmes les plus diaboliques, faites mousser vos fantasmes les plus fous, car tout lui convient. Mais seules les plus farouches d'entre vous auront le droit de recevoir le précieux vit entre les cuisses. Ou ailleurs, si vous préférez. Tout dépend de vous, soyez étincelantes, soyez belles, soyez prêtes.

Si à la moindre évocation des trois lettres de son nom, vous êtes émoustillée... Si à la simple mention DSK-FMI-Soubrette, votre string s'humidifie comme la Belgique en hiver... Si à la suggestion des mots «attika» ou «prison» vous vous voyez transformée en l'unique esclave sexuelle des pauvres détenus, vous êtes faite pour lui.

Bien entendu, soyez originales dans vos scénarios. DSK n'est pas très regardant, mais il n'aime pas les sensations de « déjà-vu ». Si vous êtes Guinéenne avec des gros boutons virulents sur le visage, évitez le fantasme du viol. Si vous êtes une jeune blonde à peine déflorée, trouvez autre chose que l'histoire de la journaliste qui veut séduire l'amant de sa maman. Originales, je le répète.

N'oublions pas qu'il faut redorer son image à l'étranger et montrer au monde entier que l'européen est un bon vivant. Il faut que la planète comprenne que les adeptes de l'abstinence, de la culpabilité, du refoulement et de la fidélité sont complètement à côté de la plaque. Grâce à vous toutes, mesdames, ils s'extasieront devant le libertinage franco-français.

Je veux voir une horde de groupies hurlantes se déshabillant à l'aéroport pour accueillir ce vaillant mâle ! Il faut que les parties de «bounga-bounga» de tonton Berlu passent pour des jeux de maternelles à côté de votre hospitalité légendaire. Soyez nues, offertes et soumises à votre Fameux Mâle Ici. La partouze du siècle aura lieu dans le VIP Lounge d'Air Décadence.

Plus sérieusement, il est très important de savoir que dorénavant Monsieur Strauss-Kahn ne couchera plus qu'avec des dames qui auront préalablement signé et fait officialiser le document stipulant que l'intéressée est consentente et qu'elle ne sera pas rétribuée. C'est un peu administratif, certes, mais ses avocats sont formels : pas de touche kiki sans formulaire. Vous le trouverez sur dsk-xxx.con, son site de rencontres coquines.

PS (oui, j'ai osé) : les femmes qui préfèrent un bloggueur à DSK peuvent me contacter.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire