mardi 15 novembre 2011

Tertous debouts et découverts.


En marchant dans les rues de Louvain-la-Neuve, je me souviens de ma tendre jeunesse. Comme à l'époque, des calottés se baladent bras-dessus, bras-dessous tout en chantant des douces missives orgiaques. Il y a toujours ces traditionnelles chopes dans les mains, de l'entraide pour le camarade qui vomit ou encore le rappel à l'ordre pour faire moins de bruit.

En repassant dans ma ville étudiante, je ne peux m'empêcher d'aller faire un tour chez Denis des Halles, et vérifier que sa Primus est toujours aussi... édifiante. En rentrant dans la MDS, 20 ans après y avoir été baptisé¹, ce sont des énormes mouches qui nous accueillent avec des comitards en plein nettoyage de fin de quinzaine.

Cette odeur typique de lendemain de soirée me tire encore et toujours une larme de nostalgie. C'est cette relève brave et généreuse qui, de derrière le bar, s'excuse d'avoir un peu mal nettoyé les asticots du baptême et que donc les créatures volantes ont envahi les lieux. Aurais-je eu l'honneur de rencontrer Romu si le folklore estudiantin n'avait pas été transmis?

C'est en goûtant une bonne vieille pils à 1€ dans le bâtiment dans lequel j'ai subi « une longue suite de brimades plus pénibles les unes que les autres, destinées à nous soumettre les uns par rapport aux autres en m'humiliant le plus possible au vu de tous. Le but étant donc de me martyriser pour me rendre soit disant solidaire. »² que j'eus une pensée pour Laurent Louis.

Et oui, notre célèbrissime député Nivellois, désire que tous les baptêmes et autres bizutages soient interdits. J’extrapole certainement, mais je présume que la prison à vie en position de gueule en terre serait un moindre mal pour tout poil puant qui oserait hurler sur une jeune vierge chétive fraîchement sortie de sa rhétorique.

Mais où ce jeune homme a-t-il fait de ses études? Sait-il sincèrement à côté de quoi il est passé? Où alors, était-ce lui le fameux accidenté de l'humiliation? Était-ce lui, l'étudiant tombé de quatre étage enroulé dans un matelas qui a fini dans un tonneau d'acide? A la suite de quoi il a dû se faire recouvrir les brûlures avec de la crème d'orties...

Cette même crème spécialement et délicatement posée par la langue de Miss Malvira et ses verrues sur le nez. Alors, que justement celle-ci étant lesbienne et en voyant des noisettes poilues s'est mise à hurler et à demander la miséricorde de Dieu et de tous les saints tout en se flagellant avec sa ses fils barbelés qu'elle rangeait autour de sa cuisse?

C'est donc lui, cet étudiant brimé par des Poils qui à la vue de ce spectacle ont demandé à Mal "gouine" vira... de l'épiler avec des bandes enduites de cire chaude et arrachées à l'aide d'une pince électrique tout en ayant les lunettes faites de yeux de porc. Alors que lui était obligé de chanter le célèbre opéra de Tchaikovski avec à-fond de pénitence à chaque erreur?³

Ou alors, est-ce peut être l'infâme bleu ayant trouvé la mort à l'épreuve de la sorcière? En effet, après être passé par le tribunal et s'être fait guillopiné, il n'avait pas réussi à se défaire des 30 kilos de chaînes dans lesquelles il avait été emprisonné avant d'être jeté dans le lac de Louvain-la-Neuve alors que la clé était dans son anus. Il serait donc revenu sous forme de député pour se venger?³

J'ai eu plus de chance à mon baptême, j'ai appris le goût de choses que je n'ai jamais remis dans ma bouche depuis. J'ai rencontré des filles belles et... moins belles. Nous avons fêté, nous avons chanté, mais nous avons aussi galéré. Nous avons appris la solidarité, le travail et l'échec aussi. Mais dans la joyeuseté et la camarederie.

Plus sérieusement, je ne sais pas ce qu'aurait été ma vie si je n'avais pas été baptisé. Mon parrain de l'époque est devenu un ami de 20 ans. Nous sommes toujours en contact avec les comitards du chigé2, je joue au golf avec un copain de la BW ou je reste en contact avec des Centraliens. Et surtout, je revois beaucoup de monde au Lovaniensis Scientificus Ordo.

Pour quelques heures, je remets ma calotte, je revois mes amis. Nous ripaillons comme avant. Bien que je sois entièrement d'accord avec le commandeur Lélé qui dit que le folklore ne sert à rien, je ne voudrais pas qu'on me le retire. Chanter, danser, boire et puis rire depuis 20 ans. Ce n'est pas cela la vie?

Lorsque je repasse à la MDS et que je vois que ces jeunes étudiants transmettent ce même folklore qui m'a donné tant d'amis, de copains et qui m'a également permis de rencontrer l'Amour, je ne peux que leur souhaiter autant de plaisir que j'en ai eu. En me retournant sur ma vie, j'aurais regretté que quelqu'un m'empêche de faire cela, surtout que cela n'est pas obligatoire.

Pourtant, moi aussi, j'ai été humilié, ivre, rasé et tondu. Paradoxalement, ce n'était certainement pas pendant les épreuves de mon baptême que j'ai le plus souffert, non, c'était durant celles de la vie. Malheureusement, celles de la vie, ne vous ramènent pas autant d'amis. Vous les perdez plutôt petit à petit. Tandis que pendant le baptême, haaaaaa, le baptême... c'est l'inverse, vous en gagnez.

Alors, Monsieur Laurent Louis, non, il ne faut pas l'interdire. Je préférerais vous inviter à venir nous rejoindre. Non pas pour vous faire passer les épreuves, non, bien sûr. Juste à venir vous rafraîchir le gosier, et à venir écouter une guindaille, et nous entendre entonner de vibrantes chansons.

Camarades, camarades, camarades! Tertous debouts et découverts pour un vibrant...

¹L'auteur, qui est baptisé Chigé2 en octobre 91, a été délégué Mère-Casier et Café-Théâtre, et également vice-président.
³Une fois de plus, l'auteur se rend compte que ces situations totalement fugaces et complètements dramatiques ne sont que les reflets profondément débiles sorties d'un esprit dérangé. Le saltimbanque que je suis n'a pas pu s'empêcher de mettre le député en scène. Il espère également Monsieur Laurent Louis aura de l'humour et de la pitié pour les bouffons ou qu'en cas de procès Monsieur le Juge sera un ancien baptisé.

4 commentaires:

  1. Le commandeur salue bien bas la plume arrogante de son collègue et précise que si ca ne sert à rien, c'est bien pour ça que c'est drole et irremplaçable. L'homme ne se nourrit pas que de pain. A force d'interdire, plus aucun interdit ne sera respecté. Faites confiance aux gens, 99,9% d'entre eux ne sont pas de sales cons. Et toutes les lois et interdictions du monde ne nous protegerons pas des 0,1% restant. Surtout si ils sont députés.

    RépondreSupprimer
  2. Procès il n'y aura pas. M. Louis est un grand défenseur de la liberté d'expression. Il la défend tellement fort qu'il a même reçu le soutien du Front National pour l'ensemble de son oeuvre : http://goo.gl/zLT6G . D'ailleurs, je trouve bizarre que Pierre Mertens n'ait pas eu droit au même traitement de faveur de la part des frontistes dans son conflit l'opposant à Bart De Wever. Ce soutien cacherait-il autre chose ? Non...... hein ?

    RépondreSupprimer
  3. Tu devrais lui laisser un commentaire sur son joli site (où, il faut bien l'avouer, il nous fait son plus beau sourire!).
    Je suis d'ailleurs étonné qu'il n'y en ait pas encore, de commentaire... Probablement qu'ils sont sur le bureau du "modérateur"?...

    RépondreSupprimer