dimanche 28 août 2011

La foire aux chômeurs

Il y a vraiment trop de chômeurs qui profitent du système, et avec toutes ces calamités qui nous tombent sur la tête, franchement, ils pourraient quand même donner un coup de main plutôt que de regarder leur écran plasma de 200cm de diamètre. Au lieu de passer leurs journées au bistrot, ils pourraient balayer les rues et dégager la boue due aux inondations.

Heureusement que le politique prend efficacement les choses en main. Je remercie vivement les élus Open VLD de Saint-Trond d'avoir enfin ouvert les yeux de la population en proposant aux chômeurs de venir ramasser les pommes tombées par terre. C'est important de savoir que ces fruits risquent d'acidifier le sol et donc de rendre les productions futures moins performantes. Merci mille fois d'ouvrir le débat.

Car c'est vrai tout de même. Il y en a vraiment marre de voir toutes ces feignasses se lever à 10h pour jouer à la PS3, glandouiller sur le net avant d'aller se pochetronner au bistrot ! Et qui paye pour tout ça ? Et bien, c'est toujours nous, les bons pigeons de contribuables. C'est dans notre porte-feuille que l'on pioche. Nous, les honnêtes travailleurs qui triment à en mourir alors que chaque mois le gouvernement incapable diminue un peu plus notre pouvoir d'achat.

Personnellement, j'irais même plus loin que cet élu. Si nous partons du principe que l’État donne une enveloppe chaque mois au chômeur, je pense qu'il est tout à fait normal que celui-ci passe ses heures au profit de la communauté. Il y a tellement de choses qu'il pourrait faire pour aider au bien être des autres que je ne comprends pas pourquoi il peut se pavaner chez lui en pantoufles en se grattant le trouffion.

Je propose donc le concept de la « foire au chômeur ». C'est très simple, chaque matin, sur la grand place du village, tous les chômeurs se rassemblent et les citoyens qui en ont besoin peuvent demander leur aide. Évidemment, le sans-emploi irrécupérable peut rester chez lui, mais serait sanctionné et ne recevrait pas son allocation du jour. Le pain sec et le verre d'eau pour le repas seront à la charge du bon type qui donne une tâche à la journée.

Une cave inondée ? Pas de soucis, les nettoyeurs sont là. Une grosse récolte ? Aucun problème, quelques bouts de pains rassis et des carafes d'eau, le tour est joué. Mamie doit faire ses courses ? Le chien à promener ? Les tomates à planter ? Un chauffeur ? Mais encore mieux : une chaîne de montage en grève ? Des salariés trop souvent malades ? Des ouvriers syndiqués ? Qu'à cela ne tienne, la « foire au chômeur » est LA solution.

Par contre, l’État ne doit pas être en reste. La ville est dégueulasse ? Allez les feignants, une brosse, un sac poubelle et on récure. Insécurité ? Une veste bleue, un képi, une arme, et voilà notre cossard prêt à monter la garde devant la bijouterie. Soins à domicile ? Une tunique blanche, du savon, et l'inactive est prête pour nos aînés. Trop de monde au guichet ? Il y a tout de même bien un de ces clampins qui sait écrire. La « foire au chômeur » est faite pour vous, pour moi, pour tous, et surtout pour eux..

Raaaaaaa, je les vois déjà se démener pour déchiffrer le manuel d'utilisation de leur réveil afin de ne pas rater leur rendez-vous matinal. J'imagine leur regard rempli de bonheur lorsqu'ils s'admireront chaque jour dans le miroir. La fierté qui renforcera leur labeur dans leur nouveau rôle. Hier ils étaient les moins que rien, les cagnards, les vauriens. Aujourd'hui, ils sont policiers, infirmières, ouvriers. Demain, ils seront peut être agriculteurs ou banquiers, peut-être même chirurgien pour papy candidat à l'euthanasie.

Ils partiront le matin avec un coup d'oeil méprisant vers leur console de jeu. Ils iront d'un pas rythmé, le coeur léger rejoindre l'appel. Qui sait ? Peut-être trouveront-ils le bonheur de l'Amour? Peut-être qu'une cougar fortunée jettera son dévolu sur un bel éphèbe qui vient pour sa plomberie ? Ils auront certainement la chance de trouver ces amours simples mais puissants des petites gens. Ils pourront expliquer à leur descendance la Joie qu'ils ont eu de pouvoir être membre de la « foire aux chômeurs ». La vocation pourrait même être filiale dans cette Nouvelle Société du Bonheur.

Au fait, si les agriculteurs trudonais ont besoin de main d’œuvre pour ramasser les pommes, pourquoi ils n'engagent pas ?

3 commentaires:

  1. C est le principe de plan Activa

    et pour l autre question parce qu engager coute extrêmement cher et est extrêmement difficile

    RépondreSupprimer
  2. chez lez romains et les grecs, c'est le principe de l'esclavage.
    Le coût extrêmement cher sera de répercuté dans le prix de vente, de plus, il y a certainement des assurances qui permettront de chiffrer les dégâts. Je mets en doute l'"extrêmement difficile" aussi, un coup de tél, un contrat de travail et c'est réglé. Je suis persuadé que la plupart des chômeurs sont prêts à travailler.

    RépondreSupprimer
  3. tu oublie qu'au contrat de travail tu dois ajouter les assurances, les charges, les declarations, ... (pas pour rien que les employeurs passent par les agences d'interim).

    RépondreSupprimer