dimanche 2 octobre 2011

Je quitte Facebook

Aujourd'hui, c'est décidé : je quitte Facebook. J'en ai marre de la nouvelle interface, je n'en peux plus de tous ces clics à faire pour suivre mes friends, et j'en passe et des meilleures. Donc, j'appelle la planète entière au boycott de Face de Bouc et évidemment, je sais que tous les êtres humains me suivront comme un seul homme.

Plus sérieusement, je vais faire un essai pour me défacebookiser. Et cela ne va pas être simple, je viens encore de musarder pendant deux heures au lieu d'écrire mon billet quotidien... Parce que, mine de rien, c'est un fameux piège à glande, ce livre des visages. Mais alors, pourquoi donc, mais pourquoi est ce que je veux quitter ce site?

Comme tout le monde, je déteste la nouvelle interface. Et pourtant, j'ai bel et bien essayé de m'y faire, mais non, ce n'est vraiment pas simple de s'y retrouver. Leur «livebrol» ? Il paraît que c'est pour nous donner envie de lire ou d'écouter la même chose que mes amis... Si j'avais envie de cela, il suffirait que j'achète le dernier Marc Lévy et que je me branche sur RTL-TVi. Mais non, impossible.

Moi, personnellement, en tant qu'humble utilisateur de FB, je voulais juste avoir des nouvelles de mes copains et copines. Et, de temps en temps, avoir le choix de lire un article ou regarder une vidéo qu'ils ont trouvé intéressant ou qui les ont fait rire. Une naissance ou un anniversaire, un décès. Bref, juste la vie, les potins. Point à la ligne. Je ne voulais et ne veux rien de plus.

La vie privée? J'ai envie de répondre : «Quelle vie privée?» Je suis analysé sous toutes les coutures comme tout autre consommateur et cela ne me dérange pas plus que ça. Nous sommes dans l'espace public de l'internet, comme dans un bar ou un marché. Je suis épié par des programmes et des humains, donc je ne publie pas les choses qui n'ont pas à être connues.

Il paraît que même quand je me déconnecte du site, il y a des cookies et des scripts qui continuent transmettre des données sur moi. Je suis ravi de savoir qu'un expert boutonneux avec des grosses lunettes sache que j'ai un penchant pour les films avec des hommes et des animaux tout nus qui se mangent mutuellement les excréments. Peut-être que grâce à lui, j'aurai des nouveaux amis? Un peu de sérieux, s'il vous plaît.

Ce qui m'énerve par dessus tout, c'est que c'est Mark Montagnedesucre qui décide des amis qu'il y aura dans mes actualités. Ça me tue que sur les huit cent et quelques «friends», je n'ai ai que trente de qui j'ai des nouvelles... Juste lorgner sur twitter, cela ne lui aurait évidemment pas été possible. Parce que je veux sélectionner moi même.

Donc voilà, je quitte FB. Mais maintenant, je fais quoi? En tant que geek je suis sur Google + depuis le 19 juillet. Super : c'est mort de chez mort. Leur truc des cercles, c'est pas mal. Par contre, pour interagir avec les autres, c'est la galère. Écrire un mot sur le mur ? Envoyer un message ? Partager un article en un clic?

Chez Google, ils n'aiment pas trop le côté fun de FB... Pourtant, merde, j'en voyais un bel avenir à ce G+! J'ai une adresse gmail, un blog, un compte reader, un compte buzz... Avec leur nouvel outil de socialisation, j'aurais pu penser que tout serait relié. Voilà qui aurait été génial : tout dans ma newsfeed! Ah non, cela n'est pas prévu, probablement trop facile.

Bon, je me dis que tout est costumizable et que des férus de programmation auront trouvé des solutions à mes problèmes. Je vais donc dans les extensions de navigateurs, et je cherche. Rien de chez rien. Enfin, si, mais cela revient au même que d'avoir les fenêtres G+ et FB ouvertes l'une à côte de l'autre. Bref, je me répète : rien de chez rien.

Alors, je vais lancer un appel à tous les développeurs du monde entier qui veulent devenir les nouveaux milliardaires de la planète web. C'est très simple, voici ce que je cherche :

  • un flux d'information, sur une page, dans lequel apparaissent :

    • les mises à jour des statuts de mes connaissances

    • les photos et vidéos postées par mes connaissances

    • le flux rss des sites et blogs que j'ai envie de suivre

    • les recommandations de lecture de mes connaissances

  • un «mur» sur lequel les gens que j'ai choisi puissent m'écrire

  • une mise à jour de statut en un clic

  • un partage de mes photos et vidéos facile

  • la màj de mon blog automatiquement reliée

  • aucune application de jeu pourri

En gros, une intégration de G+, blogger, reader, picaweb et buzz. C'est quand même pas bien compliqué un site de networking?

Et si toi aussi, cher lecteur, tu as les mêmes simples aspirations que moi, et bien, alors n'hésite surtout pas à....

Partager ce blog sur FB, G+, Twitter et autres.

Pour toute proposition de consultance ou d'études, n'hésitez pas à me contacter.

3 commentaires:

  1. A termes c'est le but de G+ d'après ce que j'ai lu... Après faut qu'ils l'appliquent, mais vu les développeur de chez Google ça devrait évolué sans trop traîné! Evidemment je ne commenterai pas ton article sur FB ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne comprends pas pourquoi ils ne l'ont pas fait tout de suite, vu que tout le monde a un compte picassa ou gmail. À partir de là, c'était simple. Je ne comprends pas non plus, pourquoi le fameux +1 n'apparaît pas dans le flux...
    J'ai vu qu'ils avaient plein de projets, mais je n'ai rien vu du genre. C'est peut être le moment de lancer qqch?

    RépondreSupprimer